Quel est le rôle d’un Office & Happiness Manager ?

Loin d’être un simple « buzzword », l’Office & Happiness Manager remplit des missions essentielles au développement de l’entreprise. Et si c’était lui, la clé du bien-être au travail ? L’Office & Happiness Manager a pour fonction principale d’assurer le bien-être de ses collaborateurs. Son rôle s’assimile en quelque sorte à celui d’un DRH, même si les solutions qu’il propose sont plus modernes, plus créatives et plus dynamiques. 

Publié le

18.4.2022

par

Alexia Benhaim

Oui on a mis l'image insupportable de l'équipe soudée par excellence, mais promis ça sert le sujet !

Loin d’être un simple « buzzword », l’Office & Happiness Manager remplit des missions essentielles au développement de l’entreprise. Et si c’était lui, la clé du bien-être au travail

Il redonne le sourire aux travailleurs démunis

Comme son nom l’indique clairement, l’Office & Happiness Manager a pour fonction principale d’assurer le bien-être de ses collaborateurs. Son rôle s’assimile en quelque sorte à celui d’un DRH, même si les solutions qu’il propose sont plus modernes, plus créatives et plus dynamiques. 

L’Happiness Manager ne se contente que rarement d’appliquer des formules toutes faites. Il apprécie au contraire d’explorer de nouvelles pistes de réflexion, en fonction des caractéristiques du groupe avec lequel il travaille et des dernières tendances. Le cheval de bataille de ce professionnel du sourire ?  Que tout le monde se sente bien en allant au travail ! Avouez qu’il existe des programmes moins glamour !

Il répond aux demandes des collaborateurs 

Pour assurer le bien-être de ses collaborateurs, le Happiness Manager s’assure qu’ils ne manquent de rien. Ce n’est clairement pas la tâche la plus facile ! La liste des besoins à combler est aussi longue au travail qu’à la maison. D’abord, les besoins primaires : nourriture saine, boisson fraiche (et si possible pas alcoolisée, tout du moins avant 18h30 !), espace détente. Ensuite, les besoins symboliques, le plus souvent liés au sentiment d’accomplissement et de développement personnel. Aujourd’hui, l’Office & Happiness Manager n’a plus besoin de parcourir chaque bureau pour prendre le pouls de l’entreprise. La collecte des demandes collaborateurs s’effectue d’un simple clic, par l’intermédiaire d’un outil dédié. Comme quoi, la technologie, ça a du bon ! 

Bon à savoir : Office Manager et Happiness Manager

Historiquement, l’Office Manager était chargé de faire le lien entre les salariés et les managers, sur des questions relatives à l’argent, aux ressources humaines ou à l’approvisionnement. Le Happiness Manager est responsable du bien-être des collaborateurs. Dans les faits, ces deux fonctions sont souvent regroupées, particulièrement dans les start-ups.

Il fournit du sens au travail de chacun

Le burn-out et le bore-out sont des phénomènes extrêmement répandus dans le monde professionnel. Plus de la moitié des Français avouent ainsi s'ennuyer secrètement au travail, même si tous ne le vivent pas de la même manière. L’une des causes expliquant ce déplaisir ? L’absence de sens. Fin psychologue et expert en développement personnel, le Happiness Manager aura la responsabilité de chasser ces nuages sombres ! Pour y parvenir, il cherchera par exemple à redonner du temps de parole à chacun, de façon à ce que tous les collaborateurs sentent faire partie d’un projet collectif. 

Il rassemble les collaborateurs autour de valeurs communes

Un bon Happiness Manager se reconnait par sa capacité à souder une équipe autour d’objectifs communs. Bien entendu, pour que cela fonctionne, les besoins et les habitudes de chaque collaborateur devront être pris en compte. D’où la nécessité d’instaurer un climat de communication ouvert, dans lequel chacun se sentira libre de donner son avis. DRH à ses heures, le Happiness Manager se transforme d’un coup de baguette magique en spécialiste de l’événementiel ! Dans les entreprises dynamiques, c’est à lui que revient la responsabilité d’organiser les soirées afterwork, de programmer les week-ends d’intégrations des nouvelles recrues ou de planifier les événements de team building. Bien entendu, ces rassemblements seront l’occasion de fraterniser, mais également d’observer les collaborateurs dans un cadre différent. Des qualités insoupçonnées pourraient émerger.

Il assure la continuité de service de l’entreprise 

Un travailleur heureux et conscient de ses opportunités d’évolution cherchera moins son bonheur ailleurs qu’un collaborateur frustré par son travail. Le rôle de l’Happiness Manager est à ce titre hautement stratégique, puisqu’il contribue à limiter le turnover au sein de l’entreprise. Quel que soit le niveau hiérarchique, la continuité est toujours à privilégier.

Il repense l’organisation des espaces de travail

Le travail ne se conçoit aujourd’hui pas de la même façon qu’il se concevait il y a encore dix ans de cela. Le développement du télétravail et du flex office obligent aujourd’hui les entreprises à repenser l’organisation de leurs locaux. C’est également le cas du décret tertiaire de la loi ELAN, qui invite les structures professionnelles à diminuer de façon massive leur consommation énergétique d’ici 2030. Aujourd’hui, la qualité de l’environnement de travail constitue un facteur déterminant pour vos collaborateurs. L’Office & Happiness Manager aura la responsabilité de proposer un réaménagement des espaces, en prenant en compte ces problématiques bien légitimes. Les solutions qu’il pourrait explorer ? 

  • L’installation de capteurs de consommation à des endroits stratégiques, pour suivre en temps réel ses dépenses électriques ou repérer un delta inhabituel.
  • L’amélioration de la qualité de l’air dans les locaux, par l’intermédiaire d’un capteur CO2.
  • Ou tout simplement, l’achat de nouvelles de plantes. Parce que les plantes vertes, c’est quand même sympa ! En plus, elles constituent d’excellents dépolluants.

Il donne de la liberté aux collaborateurs

Pour reconnaitre un bon Happiness Manager, il suffit bien souvent de regarder le degré de confiance acquis par les collaborateurs. Dans une entreprise où chaque membre compte, la liberté d’action est souvent la règle (dans les limites du possible, cela va de soi !). Le Happiness Manager ne contraint pas ses collaborateurs à agir d’une façon déterminée et trop souvent mécanique. Il les encourage au contraire à prendre des initiatives et s’adapte à leur rapport au travail. Selon les situations, il pourra par exemple se montrer plus ouvert aux horaires de télétravail prolongés et acceptera les projets parallèles pendant des créneaux donnés. C’est ce qu’on appelle l’intraprenariat

💌 Vous voulez améliorer la vie de vos collaborateurs au travail ? 

Laissez-nous vos coordonnées et notre équipe vous rappelle pour échanger sur vos besoins !

Découvrir nos autres articles

GTC, GTB, GMAO : affiner leurs réglages pour faire des économies | MerciYanis
Comment affiner les réglages d’une GTC, d’une GTB ou d’une GMAO ?
19.9.2022

par

Alexia Benhaim

La GTB, la GTC et la GMAO sont des outils efficaces pour gérer les équipements de votre entreprise et en optimiser les dépenses énergétiques.

Découvrir
Automatiser le cold emailing : outils et méthode | MerciYanis
Automatiser le cold emailing : outils et méthode
12.9.2022

par

Valentin Ferrieu

Valentin Ferrieu, co-fondateur et directeur commercial de MerciYanis, revient sur l'évolution de notre prospection : du cold emailing à son automatisation vers des messages plus qualitatifs et précis !

Découvrir
Propriété des données en entreprise : pourquoi c'est important | MerciYanis
L’importance d’être propriétaire de sa data
5.9.2022

par

Guillaume Blanc

La data est aujourd’hui primordiale en entreprise. Si vous souhaitez rester le seul maître à bord, vous devrez nécessairement rester propriétaire de vos données.

Découvrir