Gérer la température au bureau

Les vagues de chaleur se font chaque année de plus en plus nombreuses. Gérer la température au bureau s’avère ainsi primordial.

Publié le

22.8.2022

par

Laura Belmonte

En France, 78 % des salariés estiment que leur entreprise n’est pas préparée pour lutter contre les effets du réchauffement climatique. Lors des vagues de chaleur, le bien-être de vos collaborateurs est pourtant mis à rude épreuve. Voici quelques conseils pour trouver la température idéale au bureau et prendre soin de vos équipes. 

Existe-t-il une température légale à ne pas dépasser ? 

Le Code du travail ne définit aucune limite de température à ne pas dépasser dans un bureau. Vos collaborateurs peuvent cependant décider de cesser leurs activités s’ils estiment encourir un danger pour leur santé. C’est ce qu’on appelle le droit de retrait.

L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) considère les seuils suivants comme potentiellement dangereux pour la santé des travailleurs :

  • 28 °C pour les emplois nécessitant des dépenses physiques importantes ;
  • 30 °C pour les salariés de bureau et les travailleurs sédentaires ;
  • 33°C est le seuil à ne jamais dépasser.

La norme NF X35-203/ISO 7730, relative au confort thermique, définit des seuils d’alerte plus bas encore :

  • 20 à 22°C dans les bureaux ;
  • 16 à 18°C dans les ateliers pour une activité physique moyenne ;
  • 14 à 16°C dans les ateliers pour une activité physique soutenue. 

Quelle est l’influence de la chaleur sur le travail ?

Dans un avenir proche, les vagues de chaleur seront à la fois plus fréquentes et plus précoces. Au bureau, la régulation de la température apparaît donc comme un enjeu vital. Elle limitera les risques pour la santé de vos collaborateurs. Elle leur permettra également de profiter de bonnes conditions de travail.  

Des risques réels pour la santé 

Lorsque les températures s’élèvent, le coup de chaleur est le principal danger à prendre en compte. Cette surchauffe de l’organisme constitue une urgence vitale. Cet état se traduit notamment par :

  • Une déshydratation importante ;
  • Une transpiration intense ;
  • Des maux de tête ;
  • Une sensation de fatigue ;
  • Une tachycardie ;
  • Des crampes musculaires ;

Lorsqu’elle est intense, la chaleur entraîne une perte de vigilance chez les travailleurs. Cette dernière s’avère particulièrement dangereuse pour les travailleurs isolés ou manœuvrant des appareils dangereux. 

Une baisse d’efficacité 

La productivité au travail diminue lorsque la température au bureau augmente. Les équipes du MIT (Massachusetts Institute of Technology) estiment que la productivité baisse de 1,5 point par degré supplémentaire au-delà de 15 degrés.

Selon Catherine Saget, chercheuse à l'Organisation internationale du travail (OIT) :

« À partir de 24-25 °C, les études physiologiques montrent qu'il fait trop chaud pour travailler à un rythme normal ». 

Cette diminution des performances serait d’autant plus marquée pour les emplois physiques. La productivité chuterait ainsi de 85 % au-delà des 33°C.

Au-delà des cas individuels, les vagues de chaleur jouent un rôle crucial dans les performances économiques à l’échelle des pays. Selon une étude menée par Nature, le rendement économique mondial diminue les années les plus chaudes. Si rien n’est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les revenus étatiques pourraient diminuer de 23 % d’ici 2100.

Des solutions existent pour réguler efficacement la température au bureau 

La climatisation demeure la solution la plus efficace pour réguler la température au bureau. Son utilisation devra cependant être raisonnée. Elle n’est pas neutre d’un point de vue environnemental. L’idée est de réduire l’écart entre la température intérieure et extérieure pour limiter les chocs thermiques. Un delta maximum de 7°C est recommandé. Notre capteur de panne générera une alerte au moindre problème détecté sur votre climatisation.

En cas de canicule, veillez également à ce que la chaleur n’entre pas trop facilement dans vos locaux. Orientez vos stores pour limiter l’ensoleillement. Vous pouvez également envisager d’installer un outil IoT. Il vous préviendra si l’une de vos portes est restée ouverte. 

Le bien-être de vos collaborateurs passera également par l’écoute et la compréhension. Nos QR codes et nos boutons connectés sont une solution à explorer. Ils permettront à vos équipes de signaler rapidement un problème. Parfait pour éviter que la frustration ne s’installe chez vos collaborateurs !

💌 Vous voulez introduire des objets connectés dans votre entreprise ?

MerciYanis utilise plusieurs réseaux pour répondre à tous les besoins de ses clients sur différents objets connectés (boutons, QR codes, capteurs). Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontactons pour parler de vos besoins ! 😊

Découvrir nos autres articles

GTC, GTB, GMAO : affiner leurs réglages pour faire des économies | MerciYanis
Comment affiner les réglages d’une GTC, d’une GTB ou d’une GMAO ?
19.9.2022

par

Alexia Benhaim

La GTB, la GTC et la GMAO sont des outils efficaces pour gérer les équipements de votre entreprise et en optimiser les dépenses énergétiques.

Découvrir
Automatiser le cold emailing : outils et méthode | MerciYanis
Automatiser le cold emailing : outils et méthode
12.9.2022

par

Valentin Ferrieu

Valentin Ferrieu, co-fondateur et directeur commercial de MerciYanis, revient sur l'évolution de notre prospection : du cold emailing à son automatisation vers des messages plus qualitatifs et précis !

Découvrir
Propriété des données en entreprise : pourquoi c'est important | MerciYanis
L’importance d’être propriétaire de sa data
5.9.2022

par

Guillaume Blanc

La data est aujourd’hui primordiale en entreprise. Si vous souhaitez rester le seul maître à bord, vous devrez nécessairement rester propriétaire de vos données.

Découvrir