Quelles (vraies) solutions pour rendre l'immeuble attractif et vivant ?

L. Legendre, C. Martins, H. Delanoe et C. Colson Lafon s'interrogent sur comment rendre l'immeuble attractif et vivant : comment mieux gérer ses m2 face au télétravail, quelles conséquences des nouveaux modes de travail, quelle place pour les services... et enfin le rôle des startups dans l'accompagnement des entreprises face à tous ces sujets.

Publié le

13.11.2023

par

Alexia Benhaim

Après une première conférence d’ouverture en février 2023 du cycle Workplace Horizon 2025 sur les tendances du marché, grands projets et prospective, Naama a proposé une nouvelle séquence de débats et retours d’expérience de grands témoins et de solutions innovantes le mercredi 8 novembre autour du sujet :

Quelles (vraies) solutions pour rendre l'immeuble attractif et vivant ?

Pour vraiment revivre cette soirée comme si vous y étiez, je vous propose de suivre à l’écrit le déroulé de la soirée : nous commençons donc par une analyse chiffrée d’études, constats marché et évolutions de l’usage des environnements de travail par Ludovic Legendre, Senior Executive chez Parella.

Prospective du marché de l’immobilier et de la vie au bureau - L. Legendre, Parella

L’arrivée du télétravail et les changements qu’il entraîne sont un vrai levier de la transformation des bâtiments et des environnements de travail.

Pour autant, on remarque deux vitesses face au télétravail ces derniers mois :

Côté collaborateurs

50% des salariés viennent au bureau pour travailler plus efficacement.

67% des travailleurs ont pris goût au télétravail et veulent continuer.

Le défi climatique est important pour les collaborateurs, c’est un levier de fidélisation pour 70% des salariés. On se rend compte que la politique de télétravail peut avoir un impact majeur sur le rôle dans la sobriété des entreprises et les bâtiments tertiaires.

💡 On vous rappelle la loi ELAN et les objectifs à atteindre pour les entreprises dans cet article

Côté employeurs

Un tiers des entreprises ont assoupli leurs règles voire reviennent sur le nombre de jours de télétravail.

76% des employeurs voudraient 1 seul jour de télétravail. Problème : gérer les espaces quand il n’y a qu’un seul jour de télétravail pour tout le monde devient complexe, surtout dans l’optique des derniers mois voire années de réduction des m2.

On fait face à deux visions assez opposées sur le télétravail ; en France il n'est pas généralisé partout et reste relativement faible, là où ses collègues européens offrent en moyenne 2,3 jours de télétravail par semaine. Pour ce qui est du flex office, les entreprises parisiennes / d'Île de France sont d'ailleurs à un taux raisonné de 0,6 en moyenne.

L’imbrication des nouveaux modes de travail (télétravail, flex office) avec la gestion des bâtiments revient à se demander comment réduire les m2 tout en retenant les talents ?

Améliorer concrètement l’expérience collaborateur et l’environnement de travail - C. Martins, Allianz

Après ces constats et amorces de réflexion sur l’environnement de travail, Carlos Martins fait un focus sur les solutions concrètes mises en place chez Allianz pour répondre à ces problématiques.

Carlos Martins teste des choses pour Allianz et utilise les signaux faibles perçus dans son quotidien auprès des collaborateurs comme pistes pour aller chercher de nouvelles solutions. Selon lui, un des objectifs majeurs pour les directions de l’environnement de travail et des métiers autour est d’arriver à sensibiliser les collaborateurs sur les changements opérés et les accompagner.

Allianz a donc créé l’acronyme VECA (Vivre Ensemble chez Allianz) pour matérialiser l’expérience collaborateur.

Si aujourd’hui l’entreprise propose 3 jours de télétravail à ses collaborateurs, l’impact de ce nouveau mode de travail est réel sur l’expérience collaborateur :

Immobilier

La localisation et la forme de l’immobilier : localisation moins importante aujourd’hui puisqu’on se déplace moins dans la semaine et que les services ont pris le pas, généralisation du flex office, réflexion sur le coworking pour compléter l’implantation…

Aménagement

Le travail hybride entre le bureau et le domicile des collaborateurs demande de proposer des packages d’équipement (fauteuil, ordinateur, souris, casque etc.) et de repenser les espaces pour offrir plus de services attendus par les salariés, histoire de garantir l’attraction du site.

Sobriété énergétique

Comme le disait L. Legendre, la sobriété énergétique coûte de plus en plus aux entreprises, et devient un enjeu et un motif de rétention des talents. Pour optimiser l’exploitation du bâtiment et satisfaire les collaborateurs, Allianz a par exemple fait le choix de fermer son bâtiment le vendredi (télétravail obligatoire), ainsi qu’entre Noël et le jour de l’an, et même en été : une décision demandée par les collaborateurs !

Pour autant il reste encore beaucoup de sujets à traiter pour atteindre les objectifs du décret tertiaire : la température et la lumière ne suffisent plus, il faut aussi revoir l’offre de mobilité, électrifier la flotte automobile etc.

L’organisation du changement

Pour que les projets autour de l’environnement de travail soient adoptés et partagent une vision commune, ils ne sont rattachés à aucune entité, il travaillent à la fois avec le département RH, IT et immobilier, dans un test-and-learn constant et rapide.

Ensuite, le service s'anime : il faut l’organiser, communiquer, demander des retours... Les collaborateurs ont un rôle à jouer dans la co-construction des projets au travers d’ateliers et de mois de travail préparatoire… même s’il peut toujours y avoir des déceptions une fois confrontés à la réalité (certains projets prennent, d’autres non malgré le travail et l’envie…).

Enfin, les trois intervenants s’accordent sur la notion d'exemplarité et d'accompagnement du top management : si on met en place une salle de sieste mais qu’aucun manager n'y va jamais, les collaborateurs n'iront pas non plus. Il faut que l'organisation et le management donne le "la".

Grâce à ce travail pour repenser les espaces et les services proposés, Allianz a pu diminuer ses m2 de 20% en un an et demi.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que la première mesure de sobriété chez eux aura été la baisse des m2, et C. Martins précise que 48% des entreprises sont à 40% d’occupation en moyenne (ça fait réfléchir sur l’utilisation de ses espaces et aux dépenses énergétiques inutiles associées).

Pour finir, Allianz voit l’innovation comme l’accélération de la transformation. C’est pourquoi ils ont créé un accélérateur en interne, qui leur permet d’intégrer des start up qui bougent beaucoup, qui vont plus loin et qui adressent les sujets différemment… comme nos copains de chez Osol, donc on parlera juste après 😉

Penser l’immeuble : de sa programmation à son exploitation - H. Delanoe, Alios Développement

Henri Delanoe présente les Grandes Serres à Pantin, projet passionnant d'Alios Développement de halles industrielles réhabilitées pour porter la création de lien, riches en services, échanges, convivialité, rencontres… et pas juste du “tertiaire décentralisé”.

On retrouve très vite l’importance du sens et de l’ADN dont parlait L. Legendre pour les collaborateurs aujourd’hui au sein de leur entreprise : on veut savoir pourquoi on va au travail, et pourquoi on choisit cette entreprise plutôt qu’une autre. Pour C. Martins, c’est une question de vivre ensemble : comment ramener les gens au travail, faire en sorte qu’ils s’y sentent aussi bien qu’à la maison. Tout ceci doit permettre aux entreprises de trouver ce qui fonctionnera vraiment pour elles et pour leurs salariés.

Se crée alors une sorte de “schizophrénie” (mot employé par C. Martins) : on veut que les collaborateurs reviennent… mais pas trop quand même (il faut réduire les m2). La question devient alors :

Comment associer et gérer le variable (la venue sur site des collaborateurs) avec l’invariable (l’espace que j’octroie) ?

Il faut apprendre à gérer le flux, répartir les jours de télétravail, avoir une vision grâce à la data pour les comprendre et identifier les signaux faibles. C’est grâce à cette donnée que l’on pourra mieux mesurer les espaces, les réaménager et les modifier en fonction des demandes et besoins des collaborateurs.

Aujourd’hui donc, l’heure est à l’outillage des services par la mesure d'usages et la data. Et pour ça, de super startups sont prêtes et accompagnent déjà les grands groupes 😁

Les startups - porteuses de solutions pour la vie et l’exploitation du bâtiment et des occupants

Osol

Osol, c’est la solution laisser libre accès aux espaces à vos collaborateurs.

Grâce à une base qu’on emporte avec soi, on peut travailler depuis n’importe quel espace de l’entreprise : plus besoin de fil ni pour le collaborateur, ni pour le décideur : flexibilité pour l’un, économies sur des travaux inutiles pour l’autre.

Découvrir Osol : osol.co

Sezaam

Sezaam, c’est la solution française de casiers connectés pour votre entreprise.

Vos collaborateurs reçoivent tous leurs colis de manière intelligente, les livraisons sont désengorgées et , les casiers sont esthétiques et correspondent au style de vos locaux.

Vous pouvez aussi partager des documents et des biens, et utiliser les casiers pour des livraisons quotidiennes en circuit court (alimentaire, services etc).

Découvrir Sezaam : sezaam.fr

GetGround

GetGround, c’est la plateforme digitale qui flexibilise et améliore l’usage de vos espaces de bureaux et de coworking grâce à des modules personnalisés.

Gestion de services, du télétravail, intégrations de vos outils métiers par API…

Améliorez l’expérience de vos occupants, partagez des informations et optimisez vos budgets !

Découvrir GetGround : getground.io

MerciYanis

MerciYanis, c’est la solution tout-en-un pour le pilotage de l'environnement de travail.

Grâce à une plateforme et des capteurs connectés, elle centralise les activités des directions de l’environnement de travail, des prestataires de propreté et des FMers pour les aider à proposer des locaux sains, sûrs, agréables et durables.

Découvrir MerciYanis : merciyanis.com

Un mot sur Naama

La vision de Naama, c’est contribuer à la transformation des modes de travail, au service de l’épanouissement de l’Homme et dans le respect de la planète et de la biodiversité.

Naama propose des espaces de travail et de services hydrides et flexibles, du coworking au corpoworking, dans des lieux d’exception.

En plus de ses espaces, Naama propose également de nombreux rendez-vous débats, conférences et événements pour pousser la réflexion sur le monde du travail d’aujourd’hui et de demain.

C’est dans cette optique qu’a été créé le cycle Workplace Horizon 2025 !

Un grand merci à Corinne Colson Lafon et Julie Enjalbert pour l’organisation et la tenue de l’événement, la qualité des intervenants et des startups, et bien sûr merci à la vue sur la Tour Eiffel du 23e étage de la Tour Montparnasse (un vrai cadeau pour les toulousaings que nous sommes) ! ✨

Ce qu'il faut retenir :

✅ L’imbrication des nouveaux modes de travail (télétravail, flex office) avec la gestion des bâtiments revient à se demander comment réduire les m2 tout en retenant les talents

✅ Pour comprendre et gérer les nouveaux modes de travail, on a besoin d'outils pour les mesurer et avoir de la data (conjuguer le variable et l'invariable)

✅ Pour rendre l'immeuble de demain vivant et attractif, il faut développer une identité, un ADN d'entreprise et cultiver le vivre ensemble

Proposez des locaux sains, sûrs, agréables et durables grâce à MerciYanis.

Demander une demoDécouvrir MerciYanis

Découvrir nos autres articles

Repenser l'Hospitality Management : Améliorer l'expérience collaborateur dans l'environnement de travail | MerciYanis
Repenser l'Hospitality Management : Améliorer l'expérience collaborateur dans l'environnement de travail
20.5.2024

par

Alexia Benhaim

Découvrez comment l'hospitality management transforme l'expérience collaborateur en intégrant des services physiques et digitaux. MerciYanis et Witco montrent la voie avec des solutions innovantes adoptées par Simmons & Simmons.

Découvrir
La gestion digitalisée de la propreté : avantages et conformité | MerciYanis
La gestion digitalisée de la propreté : avantages et conformité
13.5.2024

par

Laura Belmonte

En 2023, le secteur de la propreté a subi des inspections rigoureuses de l'inspection du Travail, particulièrement axées sur la conformité des pointages des salariés. Parallèlement, l'Urssaf a signalé des redressements record pour travail dissimulé, touchant notamment la propreté, illustrant l'importance accrue de la conformité dans ce secteur.‍

Découvrir
Comment les jeux vidéo m’aident dans mon quotidien de CEO | MerciYanis
Comment les jeux vidéo m’aident dans mon quotidien de CEO
6.5.2024

par

Guillaume Blanc

Une fois par an, chaque membre de l’équipe prend la plume pour parler d’un sujet qui lui tient à cœur. Aujourd'hui, je vous raconte comment les jeux vidéos m’aident dans mon métier de CEO. Branchez vos manettes, on va le savoir ! 🕹️

Découvrir