Les types de maintenance : préventive, curative, prédictive

Pour assurer la continuité de vos services ou de votre chaîne de production, le déploiement d’une bonne politique de maintenance préventive et curative est exigé. Ça tombe bien, c’est l’une de nos spécialités !

Publié le

30.5.2022

par

Alexia Benhaim

La continuité du service et de la chaîne de production constitue une priorité absolue dans le monde du travail. La mise en place d’une stratégie de maintenance bien pensée joue, à ce titre, un rôle fondamental. Cet article vous présente succinctement les trois philosophies de maintenance les plus communément utilisées : la maintenance préventive, la maintenance curative et la maintenance prédictive. C’est un secret de Polichinelle, mais nous avons une préférence pour la dernière !

Les 3 grands types de maintenance professionnelle 

La maintenance préventive

Puisque nous vous en parlions plus en détail dans un précédent article, la maintenance préventive ne devrait pas vous être inconnue ! Selon l’AFNOR, sa fonction est de « réduire la probabilité de défaillance d’un bien ou dégradation d’un service rendu ». La mise en place d’une politique efficace de maintenance préventive repose nécessairement sur le respect et l’analyse d’un certain nombre de critères :

  • Les retours d’expérience des utilisateurs ;
  • Les données techniques des différentes infrastructures ;
  • La réglementation en vigueur et les préconisations des constructeurs.

L’on distingue traditionnellement la maintenance préventive systématique de la maintenance préventive conditionnelle. Dans le premier cas, les opérations de maintenance sont établies en fonction d’un calendrier préétabli. La maintenance conditionnelle est, quant à elle, subordonnée à la survenue d’un événement jugé dangereux (degré d’usure, dépassement d’un seuil de température, etc.).

💡 Si ça vous intéresse, on en parle dans cet article.

La maintenance corrective

Comme son nom le laisse supposer, la maintenance corrective a pour fonction de remettre en état un bien, un équipement ou un service après l’apparition d’un dysfonctionnement. Au sein de l’entreprise, les défaillances peuvent être partielles ou totales :

  • Défaillance partielle : elle renvoie à la capacité alternée d’un équipement à répondre à la fonction requise ; 
  • Défaillance totale :  l’équipement en question est, alors, dans l’incapacité totale de remplir sa fonction. 

Contrairement à la maintenance préventive, la maintenance corrective n’est, par nature, jamais planifiée. Elle intervient en aval de la panne. Les industriels ont pris l’habitude d’en distinguer deux grands types :

  • La maintenance curative : lorsque l’origine de la panne n’est pas suffisamment grave pour altérer le fonctionnement à long terme de l’équipement. L’usage du bien peut être restauré à son état initial ;
  • La maintenance palliative : il s’agit d’une action destinée à remettre provisoirement en état un bien ou un service. L’efficacité, l’usage et/ou l’aspect de l’équipement ne pourront cependant jamais être rétablis dans leur état initial. 

La maintenance prédictive 

La maintenance prédictive est souvent confondue avec la maintenance préventive conditionnelle. À la différence de cette dernière, elle tire davantage parti des nouveaux outils informatiques, de l’intelligence artificielle et de l’IoT. L’extrapolation et l’analyse des données récoltées par les capteurs connectés figurent au centre des opérations de maintenance prédictive. 

La maintenance préventive s’inscrit dans une logique de gestion de risques. Pour l’entreprise, elle correspond à l’arbitrage entre les frais liés au dysfonctionnement d’une infrastructure et les coûts de maintenance. La maintenance prédictive répond de son côté à une logique « ROIste ». Il s’agit de déterminer le point de rupture d’un équipement pour en maximiser l'utilisation.

La maintenance prédictive présente un avantage majeur pour les entreprises soucieuses d’assurer la continuité de leurs services ou de leur chaîne de production, puisqu’elle permet aux techniciens d’intervenir sur les équipements avant la survenue de la panne. Elle offre également l’opportunité :

  • De réduire la fréquence des arrêts de production ;
  • De déterminer le moment précis où une panne pourrait survenir ;
  • De détecter la probabilité de dysfonctionnement sur un bien ;
  • D’augmenter la durée de vie des biens et des équipements ;
  • De limiter les probabilités d’accidents du travail.

Bon à savoir : La maintenance prédictive dans l’industrie des transports

En France, la SNCF a été l’une des premières grandes entreprises à investir de façon massive dans la maintenance prédictive. Le déploiement de capteurs IoT sur quelques 50 000 km de voies a ainsi permis au géant ferroviaire d’économiser 537 millions d’euros entre 2015 et 2020.

Les perspectives offertes par l'IoT

En entreprise, la pertinence d’une technologie peut souvent être mesurée par sa capacité à s’adapter à tout type d’environnements. Aussi bien utile en maintenance préventive qu’en maintenance prédictive, l’IoT semble, à ce titre, avoir de beaux jours devant lui. Voici comment les nouvelles technologies pourraient s’intégrer dans votre stratégie de maintenance.

L’IoT au service de la maintenance préventive et prédictive 

  • La plateforme de ticketing, très utile pour accélérer la diffusion de l’information au sein de l’entreprise, détecter des patterns de comportements et/ou la périodicité des pannes ;
  • Le machine learning, qui repose sur l’utilisation d’algorithmes prédictifs déterminant les seuils d’alerte à ne pas franchir ;
  • Les capteurs connectés, permettant de centraliser des données exportables dans des rapports de traçabilité ;

l’IoT au service de la maintenance curative 

  • Les boutons ou les bornes de satisfaction, permettant aux collaborateurs de faire remonter les dysfonctionnements techniques aux services compétents ;
  • Les feuilles de passage connectées, permettant de signaler le bon passage d’un technicien.

💌 Vous cherchez à améliorer les conditions et la vie au travail de vos collaborateurs ? 

MerciYanis vous aide à mieux anticiper, gérer et résoudre les incidents du quotidien dans vos locaux. Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontactons pour parler de vos besoins ! 😊

Ce qu'il faut retenir :

✅ En entreprise comme dans l’industrie, la maintenance peut être de type préventif, prédictif ou curatif ;

✅ Les objets connectés, le machine learning et l’IoT favorisent le déploiement de philosophies de maintenance innovantes et efficaces ;

✅ Pour être exploitées efficacement, les données recueillies par les outils connectés doivent nécessairement être centralisées dans une plateforme dédiée.

Découvrir nos autres articles

Qu'est-ce que la maintenance curative et à quoi sert-elle ? | MerciYanis
Qu'est-ce que la maintenance curative et à quoi sert-elle ?
23.1.2023

par

Alexia Benhaim

Il existe plusieurs types de maintenance et il est parfois difficile de s'y retrouver ! Ici, on revient sur ce qu'est la maintenance curative, comment elle s'inscrit parmi les autres types de maintenance, à quoi elle sert et pourquoi elle est importante pour les bâtiments et les entreprises à l'intérieur.

Découvrir
Stress au travail : conseils et exercices pour employés & employeurs | MerciYanis
Stress au travail : miser sur le bien-être
16.1.2023

par

Laura Belmonte

Les crises sanitaires et environnementales ces dernières années ont été de forts vecteurs de stress. Les changements apportés aux routines de travail, tels que le télétravail ou le travail hybride ont pu créer de nouvelles sources de stress.

Découvrir
Conseils pour améliorer la maintenance tertiaire : GMAO et IoT | MerciYanis
Installer une solution GMAO pour améliorer sa maintenance
9.1.2023

par

Alexia Benhaim

La maintenance d’un bâtiment est devenu un enjeu pour les entreprises et directions de travail : entretien, confort des occupants, économies d’énergie et financières… On vous parle GMAO et leur évolution vers des logiciels poussés et connectés.

Découvrir