Retour au bureau : les règles et gestes à connaître !

La rentrée de septembre sera la date décisive du retour au bureau ? Découvrez les règles et gestes à connaître !

Publié le

23.8.2021

par

Gaelle Perrier

Le retour au bureau s'est fait progressivement pendant l'été, mais pour de nombreuses entreprises celui-ci se fera à la rentrée du mois de septembre. Pas de panique ! Nous vous avons résumé les règles et les gestes à connaitre pour un retour sur site en toute sécurité 👀

Retour au bureau : les règles et gestes à connaître ✨

Retour sur site, télétravail, flex office, distanciation sociale, port du masque, gestes barrières... Entre ce qui se dit, ce que demande le gouvernement et ce qu'on croit comprendre, il est facile de se perdre. Pour un retour au bureau en toute sécurité et conforme à la réglementation, nous avons décortiqué pour vous le protocole sanitaire nationale pour la santé et la sécurité en entreprise. Découvrez quelles sont les mesures de protection à mettre en place pour vos salariés, dans quelles conditions et quelle attitude adopter.

🌞 Quel cadre est à privilégier pour la mise en place des mesures de protection ?

Le retour au bureau doit se faire dans un cadre particulier. Il est important d'avoir une fluidité de l'information et d'instaurer un environnement ouvert au dialogue entre les salariés et le référent Covid-19.

👉 Une fluidité de l'information :

Les mesures définies se doivent d'être communiquées à tous les salariés sans exception sur le lieu de travail par une note de service et être transmises également au comité social et économique de l'entreprise.

👉 Un environnement propice au dialogue social :

Dans un contexte de retour au bureau, l'élément primordial du protocole reste le dialogue social. Tous les employés n'éprouvent pas la même excitation de retourner sur site. Certains peuvent avoir des appréhensions dues à diverses raisons. Etre à l'écoute et ouvrir le dialogue permet de protéger au mieux le salarié, qui a d'ailleurs de très bonnes idées sur la façon d'assurer sa sécurité et son bien-être.

Dans la même optique, il est indispensable que tous les employés soient informés sur les mesures sanitaires du protocole, et qu'ils aient eu l'opportunité d'en discuter avec leur responsable sur les modalités de leur mise en application. Ces débats permettent de mettre en lumière les procédés les plus simples et adaptés aux collaborateurs, tout en donnant de l'importance à la parole de chacun et en les plaçant dans un contexte de confiance sur les conditions de travail futures.

👉 Désignation d'un référent Covid-19 :

Un référent Covid-19 doit être désigné dans chaque organisme. Dans les entreprises de petite taille, cela peut être le dirigeant. Il s’assure de la mise en application des mesures définies et de l’information des salariés. Son identité et sa mission sont communiquées à l’ensemble du personnel pour qu'un dialogue soit possible.

⚠️ Attention aux personnes vulnérables et aux employés de courte durée :

Une attention particulière est à apporter à deux profils d'employés.

Les travailleurs détachés / saisonniers / intérimaires / autres détenant un contrat de courte durée doivent être traités de la même manière que les salariés à durée indéterminée dans le protocole sanitaire. Ils doivent être informés des mesures mises en place, avoir pris connaissance des modes de propagation du virus, des gestes barrières, etc.

Les personnes vulnérables (personnes à risque de formes graves de Covid-19) pourront à partir du 15 septembre 2021 bénéficier d'une indemnisation si elles ne peuvent pas travailler à distance. Pour cela, elles doivent répondre à l'une des trois conditions alternatives suivantes :

  1. Justifier d'un critère de vulnérabilité à la COVID-19 parmi ceux sur la liste de l'avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) et être affectées à un poste pour lequel l'employeur ne peut pas mettre en place les mesures de protection.
  2. Etre atteintes d’une immunodépression sévère.
  3. Justifier d’un critère de vulnérabilité à la COVID-19 figurant dans la liste issue de l’avis du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) et justifier par la présentation d’un certificat médical, d’une contre-indication à la vaccination.

En pratique, toute personne concernée doit se munir d'un certificat d'isolement fourni par un médecin traitant de ville ou de travail et le fournir à son employeur pour être placé en activité partielle.

✋ Quelles sont les mesures de protection des salariés à mettre en place ?

Le télétravail est à privilégier au sein des entreprises avec un nombre de jours minimal par semaine défini, pour les activités qui le permettent. L'employeur doit veiller au maintien des liens collectifs et à la prévention de risques dues à l'isolement du télétravail. Le flex office doit faire partie de l'organisation quotidienne et certains outils vous aideront à assurer un retour au bureau en toute sécurité.

Le retour au bureau dans un contexte de circulation du virus doit se faire dans le respect des règles d'hygiène et de distanciation physique. Les employés doivent être avertis du protocole sanitaire et de l’existence de l’application « TousAntiCovid » à activer pendant les horaires de travail.

L'employeur doit définir un plan d'actions sanitaires pour limiter le risque d’affluence, de croisement et de concentration de personnes afin de faciliter le respect de la distanciation physique. Chaque employeur doit disposer d'un espace personnel lui permettant une distanciation d'un mètre par rapport à tout autre personne.

Le port du masque est systématique dans les lieux collectifs clos en entreprise.

Les individus appliquent des gestes d'hygiène réguliers : gestes barrières, hygiène des mains, nettoyage, aération des locaux, etc.

L'employeur doit revoir l'organisation de l'espace de travail et des tranches horaires de travail pour limiter au maximum le groupement / croisement de personnes. Dans cette optique, les réunions sont à privilégier sous format de visioconférence et les bureaux doivent être régulièrement nettoyés. Les entreprises passent d'un nettoyage traditionnel à de la propreté à l'usage.

Voici quelques exemples de mesures sanitaires proposées par l'état dans son protocole sanitaire :

MESURES D’HYGIENE
  • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon (dont l’accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique
  • Se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle à ouverture non-manuelle
  • Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux ou de toucher son masque
  • Ne pas se serrer les mains ou s’embrasser pour se saluer, ne pas faire d’accolade
AERATION – VENTILATION
  • Aérer régulièrement les pièces fermées par une ventilation mécanique ou naturelle (le HCSP recommande d’aérer durant quelques minutes au minimum toutes les heures) ou s’assurer d’un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation régulièrement vérifié et conforme à la réglementation
DISTANCIATION PHYSIQUE ET PORT DU MASQUE
  • Systématiser le port du masque dans les lieux clos et partagés
  • Respecter une distance physique d’au moins 1 mètre
  • Porter la distanciation à deux mètres lorsque le masque ne peut être porté, par exemple dans les situations prévues dans le questions/réponses du ministère du travail (mentionné p 77), ainsi que dans les espaces extérieurs
VACCINATION OBLIGATOIRE ET PASS SANITAIRE
  • A compter du 9 août 2021, les personnels des établissements de soins, médicaux sociaux et sociaux listés à l’article 12 de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire du 5 août 2021 devront obligatoirement être vaccinés. Des aménagements sont prévus jusqu’au 15 octobre (pour plus de précision se référer au chapitre V).
  • A compter du 30 août 2021, les personnels intervenant dans les lieux, établissements, services ou évènements listés à l’article 1 de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire du 5 août 2021 doivent présenter un « pass sanitaire » (pour plus de précision se référer au chapitre VI)
AUTRES RECOMMANDATIONS
  • Nettoyer régulièrement avec un produit actif sur le virus SARS-CoV-2 les objets manipulés et les surfaces y compris les sanitaires
  • Éliminer les déchets susceptibles d’être contaminés dans des poubelles à ouverture non manuelle
  • Eviter de porter des gants : ils donnent un faux sentiment de protection. Les gants deviennent eux-mêmes des vecteurs de transmission, le risque de porter les mains au visage est le même que sans gant, le risque de contamination est donc égal voire supérieur
  • Rester chez soi si le salarié est cas contact ou en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.) et contacter son médecin traitant (en cas de symptômes graves, appeler le 15)
  • En cas de personne symptomatique sur le lieu de travail, mettre en place le protocole prévu au chapitre VII
  • Auto-surveillance par les salariés de leur température : un contrôle systématique de température à l’entrée des établissements/structures ne peut avoir de caractère obligatoire. Cependant, toute personne est invitée à mesurer elle-même sa température en cas de sensation de fièvre avant de partir travailler et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de Covid-19
  • Favoriser la vaccination des salariés y compris sur le temps de travail (chapitre V).

💊🦠 Qu'en est-il de la vaccination et du pass sanitaire en entreprise ?

Un employé peut s'absenter pour aller se faire vacciner sans que cette absence n'entraine une diminution de sa rémunération ou de ses jours de congés.

Pour les entreprises recevant du public, les employés doivent présenter un « pass sanitaire », prenant la forme soit d'un résultat d'examen de dépistage RT-PCR, d'un test antigénique ou autotest réalisé sous la supervision d'un professionnel de santé datant de moins de 72 heures ; d'un justificatif de statut vaccinal concernant la Covid-19 ; ou alors d'un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination par la Covid-19.

▶️ Que faire en cas de personnel symptomatique ?

Le protocole sanitaire nationale vous en dit plus par ici !

Le retour au bureau se fait de manière progressive depuis quelques semaines mais sera davantage concret à la rentrée de septembre. Pour protéger les salariés, les employeurs doivent mettre en place un plan d'actions défini et pensé collectivement. Entre dialogue social, réglementations et pass sanitaire, ce résumé vous assurera un retour au bureau en toute sécurité !

Découvrir nos autres articles

Les avantages du facility management pour les entreprises | MerciYanis
Les avantages du facility management pour les entreprises
27.9.2021

par

Gaelle Perrier

Si le "facility management" s'apparente à l'externalisation des services généraux d'une entreprise, savez-vous concrètement ce qui s'y cache ? On vous explique et on met en avant ses avantages.

Découvrir
Qu'est-ce que le Smart building ? | MerciYanis
Smart building, bâtiments connectés... qu'est-ce que c'est ?
20.9.2021

par

Gaelle Perrier

"Innover dans le bâtiment" s'est longtemps résumé à l'utilisation de nouveaux matériaux ou l'élaboration de nouveaux procédés de construction. Depuis quelques années, la transition numérique a permis l'intégration de nouvelles technologies, donnant naissance au concept de Smart Building.

Découvrir
Qu'est-ce que l'Internet des Objets (IoT) ? | MerciYanis
Qu'est-ce que l'internet des objets (IoT) ?
13.9.2021

par

Gaelle Perrier

"IoT", trois petites lettres et pourtant tant de mystères. Si l'informatique n'est pas votre ami, il est probable que vous ne sachiez pas ce qu'est l'internet des objets. Pourtant ce n'est pas si compliqué : on vous dit tout ce qu'il y a à savoir dans cet article.

Découvrir

Découvrir d’autres fonctionnalités de MerciYanis