La clim au bureau, fausse bonne idée ?

Lorsque le mercure atteint des niveaux records, la climatisation est une solution de choix pour améliorer le bien-être des collaborateurs. L’usage systématique de la clim participe au phénomène de réchauffement climatique. En entreprise comme à la maison, son utilisation doit être raisonnée. 

Publié le

29.8.2022

par

Alexia Benhaim

Lorsque le mercure atteint des niveaux records, la climatisation est une solution de choix pour améliorer le bien-être des collaborateurs. L’usage systématique de la clim participe au phénomène de réchauffement climatique. En entreprise comme à la maison, son utilisation doit être raisonnée. 

La climatisation comme facteur aggravant du réchauffement climatique 

Selon l’Agence internationale de l’énergie, les climatisations et les ventilateurs participent à hauteur de 10 % dans la consommation mondiale d’électricité. En milieu urbain, le développement des systèmes de refroidissement entraînerait une hausse moyenne de température comprise entre 1 et 1,5 degré par rapport aux campagnes avoisinantes. La situation pourrait s’aggraver dans les années à venir. 

Face à la multiplication des vagues de chaleur, le recours aux systèmes de refroidissement sera chaque année de plus en plus fréquent. À l’horizon 2050, près de 5,6 milliards de climatiseurs seront installés dans le monde, contre à peine 1,6 milliard aujourd’hui. Dans les prochaines décennies, la démocratisation de la clim en entreprise augmentera la demande globale en électricité. Cette dernière est encore largement produite à partir d’énergie fossile.

Les systèmes de refroidissement sont associés à un autre problème. Certains fluides frigorigènes utilisés dans leur fabrication ont un impact néfaste sur la couche d’ozone. Si les fluides CFC (Chlorofluocarbure) et HCFC (hydrochlorofluorocarbones) sont d’ores et déjà interdits, ce n’est pas le cas des HFC (hydrofluorocarbures). Ces derniers possèdent un pouvoir réchauffant jusqu’à 15 000 fois plus puissant que le CO2. Ils peuvent s’échapper de l’appareil en cas de fuite, lors de la fabrication ou en cours d’une opération de maintenance.

Dans quelles conditions utiliser un système de climatisation ?

En cas de fortes chaleurs, le Code du travail français n’impose pas à l’employeur de température maximale à respecter. L’entreprise est néanmoins tenue à une obligation de sécurité envers ses employés. Elle lui impose de prendre les mesures nécessaires pour assurer la santé physique et mentale des collaborateurs. L’utilisation d’un système de climatisation apparaît dans bien des cas comme la seule solution possible. Le maintien d’une température supportable au bureau contribue par ailleurs à l’efficacité des équipes de travail.

Le recours à un système de climatisation pose question. Dans quelles conditions utiliser votre clim en entreprise ?  

  • Votre système de refroidissement ne devrait pas être mis en marche si la température intérieure ne dépasse pas 26°C. Cette disposition du Code de l’énergie concerne les immeubles particuliers et les bâtiments tertiaires. Ce décret n’est qu’une simple recommandation, puisqu’aucune sanction n’est prévue en cas de non-respect ;
  • L’écart de température entre l’air extérieur et l’air intérieur n’excédera de préférence pas les 7°C, de façon à limiter les chocs thermiques. S’il fait 32°C dehors, inutile de régler votre clim à 18°C ;
  • Au-delà de 30°C, l’efficacité de vos équipes diminue et les risques pour leur santé augmentent. Dans ces conditions, n’hésitez pas à allumer votre climatisation

La fréquence d’utilisation de la clim dépendra de la composition de vos équipes. La situation des personnes âgées ou souffrant d’une maladie chronique et celle des femmes enceintes devra être prise en compte.

Comment réduire l’impact de sa climatisation ? 

Vous ne pouvez pas vous passer d’un système de refroidissement ? Bonne nouvelle ! L’impact énergétique de votre clim peut être limité. Voici quelques pistes à explorer :

  • Choisissez une climatisation adaptée à la surface de vos locaux. Un système surdimensionné coûtera cher… à votre trésorerie comme à l’environnement ;
  • Optez pour un modèle performant, en prenant compte de l’étiquette énergétique de l’appareil. Cette dernière précise sa consommation électrique, sa puissance frigorifique, ses indicateurs de chauffe et ses rendements saisonniers ;
  • Installez votre clim dans un endroit dégagé, afin de favoriser la bonne circulation de l’air ;
  • Respectez à la lettre les recommandations du constructeur, notamment vis-à-vis de l’entretien ;
  • L’installation d’un capteur de panne ou d’un capteur de consommation électrique pourrait vous permettre de mieux maîtriser la consommation de votre clim et d’en ajuster l’usage. La domotique vous donnera l’opportunité de contrôler votre appareil à distance.

Par ailleurs, vous n’aurez pas besoin d’utiliser votre clim aussi régulièrement si l’isolation thermique de vos bâtiments est performante. À ce titre, la réalisation d’un audit énergétique pourrait s’avérer fructueuse.

💌 Vous voulez améliorer la qualité de vie au travail de vos collaborateurs ?

MerciYanis propose un panel de solutions pensé pour répondre aux enjeux de l'environnement de travail de demain. Services aux collaborateurs, propreté et maintenance : demandez votre démo pour discuter de vos besoins avec notre équipe et découvrir nos solutions ! 😁

Découvrir nos autres articles

GTC, GTB, GMAO : affiner leurs réglages pour faire des économies | MerciYanis
Comment affiner les réglages d’une GTC, d’une GTB ou d’une GMAO ?
19.9.2022

par

Alexia Benhaim

La GTB, la GTC et la GMAO sont des outils efficaces pour gérer les équipements de votre entreprise et en optimiser les dépenses énergétiques.

Découvrir
Automatiser le cold emailing : outils et méthode | MerciYanis
Automatiser le cold emailing : outils et méthode
12.9.2022

par

Valentin Ferrieu

Valentin Ferrieu, co-fondateur et directeur commercial de MerciYanis, revient sur l'évolution de notre prospection : du cold emailing à son automatisation vers des messages plus qualitatifs et précis !

Découvrir
Propriété des données en entreprise : pourquoi c'est important | MerciYanis
L’importance d’être propriétaire de sa data
5.9.2022

par

Guillaume Blanc

La data est aujourd’hui primordiale en entreprise. Si vous souhaitez rester le seul maître à bord, vous devrez nécessairement rester propriétaire de vos données.

Découvrir