Évoluer dans l’entrepreneuriat : 1 problème, des solutions

Ma vision de l'entrepreneuriat, c'est un enchaînement de problèmes qui se présentent, auxquels il faut apporter une solution appropriée, durable, le plus vite possible. Je reviens sur un petit florilège de problèmes et comment ils m'ont permis d'évoluer !

Publié le

3.10.2022

par

Élise Applanat

Dans cet article, j’ai voulu vous expliquer comment j’ai évolué professionnellement, tant en compétences que dans mon rôle de CTO (Chief Technical Officer en anglais).

Qui suis-je ?

Je suis Elise, cofondatrice et CTO (Responsable Technique) de MerciYanis.

Allons droit au but : mes études ont toujours tourné autour de l’informatique. Pour autant, je ne me définis pas comme une “tech” pure et dure. Je suis surtout convaincue que la technologie est un support pour répondre à une problématique. C’est d’ailleurs mon leitmotiv : résoudre des problèmes.

Chacun des problèmes que j’ai dû résoudre chez MerciYanis était pour moi un défi à surmonter.

En voici un petit florilège !

1️⃣ Comment continuer d’entreprendre une fois le chômage terminé ?

Commençons par le premier mur auquel nous nous sommes confrontés avec Guillaume, mon confondateur. Mur qui, s’il ne s’était pas effondré grâce à notre pugnacité, notre rigueur, notre résilience et notre exigence, m’aurait empêché d’écrire cet article (et c’est bien ça le plus grave !).

Guillaume et moi avons fait nos études ensemble, après quoi nous avons décidé d’ENTREPRENDRE. Verbe à la mode qui sonnait pour nous comme une évidence, une nécessité.

Nous avions fait tous les 2 notre école en alternance, chez Orange pour lui et chez Airbus pour moi, et avions donc le droit au chômage.

Nous avions tous les 2 adoré travailler ensemble à l’école, ressenti cette fluidité dans la manière de travailler, de pouvoir tout se dire.

Nous avions tous les 2 décidé de réussir, de créer une entreprise qui nous ressemble avec des équipiers motivés, pugnaces et humains.

Problème :

Nous étions motivés comme jamais, mais avec le “bras court”, et une problématique qui concernait un milieu que nous ne connaissions pas : comment permettre aux salariés d’une entreprise de remonter les incidents de leurs bâtiments (lumière en panne, perte de badge) à leurs Services Généraux ?

Solution :

Guillaume a appelé des dizaines, que dis-je des centaines d’équipes de Services Généraux pour bien comprendre leur métier, leur quotidien.

De mon côté, j’ai codé un MVP (Minimum Viable Product ou Produit Minimum Viable) que j’ai confronté à nos premiers prospects, puis réadapté un MVP 2, puis 3, puis 14 ; que j’ai réadapté à nos premiers clients, puis j’ai intégré un capteur pour répondre à un cas d’usage, puis 2, puis 3,… puis 15 !

Je pourrais vous broder mille et unes histoires de comment nous avons réussi à nous payer une fois notre chômage terminé. Mais la vraie raison c’est qu’on ne s’est pas laissé le choix, on y a travaillé tous les jours, et qu’on s’est toujours remis en question : on a fait, défait, refait, rerefait.

Une fois les problèmes de survie réglés, attardons nous maintenant sur un problème RH !

2️⃣ Comment faire pour que nos recrues tech juniors soient de vraies forces dans l’équipe ?

Depuis 2018, nous avons embauché nos premiers stagiaires, puis nos premiers alternants, puis nos premiers CDI ! 🥳 (eh oui chez nous l’évolution est incrémentale et se fait étape par étape 😉).

J’ai décidé de vous parler uniquement ici nos recrues techs, donc dans mon équipe.

Problème :

Mon ambition était de délivrer le produit le plus complet possible, le plus rapidement possible… mais avec une petite équipe de juniors, et sans expérience notable en management.

Solution :

Pour être honnête à mes débuts la tâche me semblait plutôt ardue.

Je me suis donc inspirée de mes pairs, de ma propre expérience de managée, et surtout -ma spécialité- j’ai itéré ; et j’itère encore grâce à ma merveilleuse équipe.

Voici les points que je trouve les plus importants :

  • Leur permettre de se former, de travailler avec d’autres

Pour ce point, un grand merci à l’IOT Valley qui nous héberge depuis nos débuts. C’est un écosystème qui regroupe plusieurs entreprises et qui fluidifie leurs échanges, notamment côté tech.

  • Laisser de la place, laisser l’opportunité de se tromper pour réussir

Manager ou Responsable ne veut pas dire Supérieure.

Nous sommes tous dans le même bateau et avons tous des qualités à apporter à l’équipe, au collectif.

Pour ce point, concrètement, nous mettons en place des projets inter-équipe avec un responsable nommé. C’est à sa charge de respecter les délais et de mener à bien sa mission !

Ces projets découlent souvent de nos journées OKR (Objectif Key Result ou Objectifs Mesurables), où nous réfléchissons tous ensemble à nos problèmes actuels et comment les tacler.

  • Mettre en place un cadre de suivi

Grâce à l’arrivée de Florian dans l’équipe, nous avons mis en place la méthode SCRUM.

Je vous laisse lire l’article d’Alicia qui vous explique ses bienfaits.

  • Être à l’écoute

Toutes les 6 semaines, j’organise un point avec chaque membre de mon équipe.

Il se déroule en 3 étapes :

1. Je récolte les feedbacks, les peurs, les succès et je réponds aux interrogations.

2. Nous revenons sur les points validés et les points qui sont encore à consolider.

3. Nous terminons par les actions à réaliser d’ici au prochain point.

Pour conclure cette partie, voici un extrait de notre manifeste :

L’humilité et l’écoute sont deux valeurs essentielles de notre équipe. Si tu es un “petit génie”, le.a meilleur.e des meilleurs, tu peux passer ta route. Car rejoindre MerciYanis, c’est se mettre au service d’un collectif soudé, d’une ambition. Tu l'auras compris, sois fier.e de toi et de ce que tu fais, mais laisse ton égo de côté.”

3️⃣ Comment créer une vraie cohérence produit ?

Notre ambition est de devenir la plateforme de gestion des bâtiments leader en Europe.

Pour cela, nous devons avoir une plateforme qui répond parfaitement aux problèmes de tous les Services Généraux de France et du Bénélux aujourd’hui, demain d’Europe.

Problème :

Chaque client a son propre fonctionnement et ses propres problèmes et chaque problème a mille façons d’être résolu.

Solution :

1ère étape : écouter chacun de nos clients, les comprendre, étudier leurs process internes, leurs motivations et tout noter

Pour cela nous avons notre fabuleuse équipe commerciale !

2ème étape : S’inspirer des meilleurs

Un grand merci à l’équipe 50Partners qui nous permet régulièrement d’échanger avec des personnes inspirantes et expérimentées.

3ème étape : Construire notre vision produit puis scorer et prioriser chaque fonctionnalité

Nous faisons un point hebdomadaire avec Guillaume où nous relisons notre vision produit, reprenons sur chaque demande client, puis révisons notre priorisation. La roadmap (feuille de route) est ainsi mise à jour très régulièrement.

4ème étape : Spécifier chaque fonctionnalité et les maquetter

Nous avons à coeur que chacun de nos clients soient heureux d’utiliser quotidiennement MerciYanis. L’expérience utilisateur est donc primordiale.

C’est pourquoi nous travaillons avec des prestataires UI/UX (ou spécialisés dans l’amélioration de l’expérience utilisateur) et nous nous formons en interne.

Nous avons aussi mis en place un comité produit composé d’un membre de chaque équipe (qui apporte une qualité propre à son métier : proximité client, terrain, connaissance tech etc) afin de valider les fonctionnalités clés.

5ème étape : Avoir une équipe tech proche des clients

Je trouve que l’on néglige souvent l’importance de l’équipe dev dans la construction d’un produit cohérent et adapté aux clients.

Pourtant tout bon architecte n’est rien sans ses bâtisseurs ! 🤓

4️⃣ Comment optimiser chaque process en interne ?

Pour devenir les leaders, nous devons être efficients. Mon nouveau défi est donc de fluidifier chaque process interne : des retours d’expérience ? 💬

Conclusion

Merci de m’avoir lue jusqu’ici 😉

Les problèmes que j’ai dû résoudre m’ont permis d’évoluer dans mon rôle : de CTO, à CPO (Chief Product Officer) et enfin COO (Chief Operations Officer) sur mon défi du moment.

Finalement tout ça n’est qu’un titre, seule l’exécution et la résolution de problèmes comptent pour avancer, et c’est particulièrement vrai pour une startup !

💌 Vous voulez introduire des objets connectés dans votre entreprise ?

Aussi flexibles que simples à déployer, les solutions MerciYanis viendront dépoussiérer vos vieilles habitudes de management. Vous souhaitez discuter avec nous des avantages que vous pourriez tirer de nos objets et boutons connectés ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Découvrir nos autres articles

L’Arseg change de nom et devient l’IDET | MerciYanis
L’Arseg change de nom et devient l’IDET
28.11.2022

par

Laura Belmonte

L’Arseg c’est THE association autour de l’environnement de travail. Elle est donc présente sur les secteurs d’activités sur lesquels MerciYanis opère. Il y a quelques jours, l’association ARSEG a officiellement changé de nom et s’appelle désormais l’IDET (Inspirer et Développer les Environnements de Travail).

Découvrir
Pourquoi choisir un logiciel GMAO nouvelle génération ? | MerciYanis
Pourquoi choisir un logiciel GMAO nouvelle génération
21.11.2022

par

Alexia Benhaim

Aujourd’hui la GMAO connaît un renouveau grâce à de nouveaux logiciels. Mais quelle différence avec les GMAO historiques, et pourquoi les choisir ?

Découvrir
Outil de ticketing : en quoi ça consiste pour les DET ? | MerciYanis
Outil de ticketing : en quoi ça consiste pour les services généraux
14.11.2022

par

Alexia Benhaim

Les outils de ticketing ont le vent en poupe parce que c’est une solution simple, efficace et digitale pour gérer les demandes, de qui que ce soit et dans presque tous les secteurs du monde de l’entreprise. Mais pourquoi est-ce particulièrement adapté pour les directions de l’environnement de travail et services généraux ?

Découvrir