Pov : Travailler chez MerciYanis | Alicia, développeuse

Travailler chez MerciYanis, c’est travailler au quotidien au sein d’une équipe soudée, impliquée, où règnent entraide et progrès. Une équipe qui a décidé d’avancer ensemble, au jour le jour, sur un projet qui nous unit tous. C’est pour cette raison qu'Alicia, développeuse, a voulu écrire un article sur ce sujet : elle vous montre ce que c’est de faire partie de MerciYanis !

Publié le

1.7.2024

par

Alicia Vialle

Travailler chez MerciYanis, pour moi, c’est travailler au quotidien au sein d’une équipe soudée, impliquée, où règnent entraide et progrès. Une équipe qui a décidé d’avancer ensemble, au jour le jour, sur un projet qui nous unit tous. C’est pour cette raison que j’ai voulu écrire un article sur ce sujet : je vous montre ce que c’est de faire partie de MerciYanis !

* POV veut dire Point of view, ou point de vue en français 😉

Qui suis-je ?

Moi c’est Alicia, de l’équipe Quokkas de MerciYanis, le surnom donné à notre équipe de développement.

J'ai déjà écrit 2 articles que vous pouvez retrouver ici si ça vous intéresse :

L'équipe MerciYanis en 2020 : Jordan (ex-COO), Guillaume (CEO), Valentin (Head of Sales), Élise (CTO), Alicia (moi - stagiaire développeuse)

Un peu plus de contexte : je suis arrivée pour un stage d’été à la fin de ma L2 (2ème année de licence) en juin 2019.

J’ai passé l’entretien d’embauche avec toute l’équipe de l’époque, soit 4 personnes : une pression pour quelqu’un comme moi, pour qui c’était le premier vrai entretien 😱

Le stage était une occasion parfaite, car il me permettait d’évoluer vers une alternance si tout se passait bien, voire un CDI après la fin de mes études si tout se passait encore mieux (je vous laisse deviner où j’en suis maintenant ☺️).

Ma première mission en tant que stagiaire fut de décoder les données de capteurs, afin qu’ils lèvent des alertes sur la plateforme (le capteur de fuite d’eau et de qualité d’air pour les connaisseurs 😉).

Une fois cette mission terminée, j’ai pu me tourner vers de nouvelles tâches, cette fois-ci côté front-end : c’est la partie visible de la plateforme avec laquelle les utilisateurs peuvent interagir.

C’est à ce moment-là, en parallèle de ma L2, que j’ai commencé à apprécier le front-end. Comprenant que j’aimais cela, Élise (CTO et cofondatrice de MerciYanis) a continué de me donner des tâches liées au front-end, tout en me faisant également essayer le back-end, ce qui m’a permis de découvrir plusieurs technologies et de me faire une idée de ce sur quoi j’aimais travailler.

Et si dès le début Élise se préoccupait de mon ressenti par rapport aux tâches sur lesquelles je travaillais, c’est encore le cas aujourd’hui avec le reste de l’équipe dev qu’elle manage !

Comme MerciYanis est ma première expérience de travail, il m’est difficile de comparer avec d’autres entreprises. Cependant, je n’ai pas de doute sur le fait que travailler ici est une super expérience. Et c’est d’ailleurs plusieurs de mes collègues, qui ont pu travailler pour de grosses entreprises auparavant, qui nous l’ont confirmé au fil des années !

Alors je vous propose de voir ensemble pourquoi 😌

Pouvoir progresser

Travailler chez MerciYanis pour moi c’est pouvoir progresser, et ce de diverses manières :

👩‍🎨 En évoluant au sein de mon poste.

J’ai commencé en tant que développeuse front-end et je porte aujourd’hui une deuxième casquette, celle de conceptrice de maquettes.

Après plusieurs années maintenant à travailler chez MerciYanis, je me suis découvert un attrait pour le design et plus particulièrement pour la conception de maquettes. Et comme je le disais plus haut, c’est après plusieurs discussions avec Elise et lui avoir fait part de mon intérêt pour le front-end et la conception de maquettes, que mon poste a quelque peu évolué.

📚 En développant nos compétences.

Nous nous encourageons mutuellement à progresser et à nous former sur des outils et des technologies afin de devenir tous plus efficaces et meilleurs dans notre domaine. Mais acquérir ce savoir n'est pas une fin en soi ; nous l'acquérons certes, mais surtout, nous le partageons. Parce que ce n’est pas une compétition et que si nous avançons, c’est ensemble !

Pour développer nos compétences, nous avons également des points réguliers avec notre manager respectif. L'objectif est de suivre pendant X mois un plan d'actions établi ensemble afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés individuellement.

Par exemple, l'un de mes objectifs est d'améliorer mes compétences sur Figma (outil de conception de maquettes) afin d'être plus efficace et moins limitée dans mes designs.

💪 En renforçant des compétences plus personnelles qui sont utiles au quotidien.

La rigueur

En faisant attention de toujours fournir un travail complet et sans erreurs pour proposer une plateforme que nos clients aiment. (Je me suis d’ailleurs découvert une rigueur au travail que je n’avais pas forcément dans mon quotidien personnel 😳).

La persévérance

Car quand on code, ça ne marche pas toujours du premier coup, il faut comprendre d’où vient le problème et cela prend parfois du temps… voire beaucoup de temps.

La confiance en soi

Faire des maquettes de nouvelles fonctionnalités et devoir prendre certaines décisions au quotidien m’aide à prendre confiance en moi. Étant une éternelle timide, c’est gratifiant de le voir 👉 progresser lentement, mais sûrement !

Au quotidien, nous évoluons et progressons tout en nous épanouissant dans notre métier. Bien sûr, parfois tout ne se passe pas comme prévu, des erreurs sont commises, mais l’important est d’y remédier et d’en tirer des leçons !

3 erreurs… et les leçons retenues

🔎  Être rigoureux'se

Je me considère comme assez rigoureuse, cependant, les erreurs peuvent arriver… En tant que développeuse chez MerciYanis, lorsque nous devons développer une fonctionnalité pour la plateforme, nous avons notre petite liste de tâches à vérifier. Nous vérifions que ce qui est développé est conforme aux besoins du client, nous testons notre code pour détecter d'éventuelles erreurs ou régressions, relisons également le code des autres pour les mêmes raisons, et ainsi de suite…

Sans rigueur, les erreurs peuvent se multiplier, ce qui pourrait nous faire perdre du temps par la suite.

Erreur commise

Il m’est déjà arrivé d’insérer de petits bugs lorsque nous rendions disponibles certaines fonctionnalités sur notre plateforme 🫣 (ne vous inquiétez pas, lorsque cela arrive, nous les corrigeons au plus vite !).

Généralement, cela peut provenir de plusieurs facteurs : une relecture insuffisante du code, des tests pas assez complets, ...

Leçon retenue

C’est pourquoi je considère que la rigueur est primordiale. Lorsque nous déployons des fonctionnalités, en plus de nous assurer qu’elles répondent au besoin énoncé de manière exhaustive, nous devons nous assurer qu’elles n’introduisent pas de bugs.

Bien sûr, nous ne sommes pas des robots, il est déjà arrivé par le passé que cela se produise, mais c’est pourquoi nous devons tous nous rappeler d’être rigoureux et vigilants, et nous devons nous soutenir mutuellement dans nos vérifications de code quotidiennes.Lorsqu'un bug survient sur une fonctionnalité, ce n'est pas uniquement de la responsabilité du développeur de cette fonctionnalité, mais également de ceux qui ont relu le code ; c'est un travail d'équipe que de garantir que la fonctionnalité soit conforme, complète et sans bugs.

💡Pour éviter l'introduction de tout bug, nous nous assurons toujours qu'il y a une personne pour vérifier le code d'une autre, ce qui nous permet de réaliser au moins une double vérification de notre code.

🙅♀️  Aller au bout des choses / Chercher à aller au bout des choses

Ces deux points peuvent sembler similaires, mais je perçois une certaine nuance entre le fait d’aller jusqu’au bout et le fait d'avoir cherché à aller jusqu’au bout. Par exemple, lors de réunions où des feedbacks sont donnés, il est crucial de prendre des notes, mais cela ne devrait pas s'arrêter là.

Erreur commise

Lorsque nous déployons des fonctionnalités, il est essentiel de rédiger en interne une documentation complète qui permet à toute l'équipe de MerciYanis de comprendre son utilisation de A à Z, ainsi que toutes les spécificités qu'elle implique.

Une erreur que nous faisons parfois est de ne pas la rédiger systématiquement, par manque de temps ou par oubli. Le problème réside dans le fait que, par la suite, des questions sur la fonctionnalité sont posées, ou bien une mauvaise compréhension se crée en interne.

Leçon retenue

Où se situe la nuance ? Lorsque nous sommes dans le premier cas, où par manque de temps nous avons décidé de ne pas rédiger la documentation, nous sommes conscients qu'il aurait fallu le faire, mais pour cette fonctionnalité spécifique, nous n'avons pas pu aller jusqu'au bout, bien que nous ayons cherché à le faire.

Dans le second cas, où nous avons "oublié" de rédiger la documentation, je trouve cela plus problématique, car non seulement nous n'avons pas réellement terminé la fonctionnalité, mais en plus, nous ne l'avons pas fait consciemment.

Aujourd'hui, nous avons mis en place des processus pour éviter les oublis, mais la question d'aller jusqu'au bout des choses ou de simplement chercher à le faire peut s'appliquer à de nombreux sujets, comme la prise de notes lors des réunions qui ne sont pas utilisées, ou bien des projets entamés puis abandonnés.

Je pense qu'il est important de parfois dire non et donc de s'arrêter quand il est encore temps, plutôt que commencer de nombreuses tâches que nous ne pourrons pas finir. Ce qui compte, à mon avis, c'est de s'arrêter de manière consciente et d'avoir cherché à aller jusqu'au bout.

📋  Prioriser

Au quotidien, nous avons tous beaucoup de tâches. Entre le développement des fonctionnalités, l'avancée de nos OKR (objectifs trimestriels), de nos objectifs personnels, ... il faut savoir s'organiser et réussir à prioriser ses tâches.

👉 Contrairement au point précédent, je ne parle pas ici de sujets qu'il faut abandonner parce qu'on a trop de tâches, mais de sujets qui sont tous importants et qu'on doit accomplir.

Erreur commise

Personnellement, j'avais la mauvaise habitude de prioriser uniquement le développement des fonctionnalités. Or, les autres tâches ou missions que j'ai au quotidien sont tout aussi importantes, comme par exemple les OKR et les objectifs personnels. De ce fait, à la fin de chaque semaine, je n'avais que très peu voire pas avancé sur mes objectifs ni sur mes OKR : ces deux sujets étaient toujours négligés.

Leçon tirée

La leçon que j'en tire, c'est qu'en ne cherchant pas à prioriser les tâches autres que le développement, je n'ai pu que partiellement effectuer ces autres tâches. Or, ces autres tâches sont tout aussi importantes que le développement de fonctionnalités, car elles nous permettent de gagner du temps sur d'autres sujets qui peuvent nous sembler annexes sur le moment mais qui ne le sont pas sur le long terme.

Si je reprends l’exemple de mon objectif personnel “d’améliorer mes compétences sur Figma”, à court terme, je ne vais pas voir beaucoup de résultats, mais à long terme, je vais être beaucoup plus rapide sur la conception de maquettes. Alors, pour m'aider à prioriser ces tâches, je me réserve désormais des créneaux dans la journée.

Mon but en vous parlant de ces trois erreurs est de vous montrer que oui, cela nous arrive d'en faire, mais que lorsque c'est le cas, nous en tirons des leçons et mettons en place des solutions pour qu'elles ne se reproduisent plus. C'est grâce à l'entraide entre nous, mais également grâce à ces erreurs que nous continuons de progresser au quotidien afin de vous fournir le meilleur produit !

Et pour ceux qui se reconnaîtraient dans certains de ces exemples, cela arrive même aux meilleurs 😉

Une équipe

Elle n'est pas belle, notre équipe 💙 ?

Et bien sûr, n'oublions pas Alex et Thilor qui ne sont pas sur la photo ☺️.

Je ne pouvais bien sûr pas parler de MerciYanis sans mentionner l'équipe. Comme on dit, on garde le meilleur pour la fin !

MerciYanis c’est une équipe où tout le monde s'entend bien (cela peut sembler un peu cliché, mais c'est vrai), même si nous avons tous des personnalités différentes. Ce sont des personnes qui se donnent à fond, qui s'entraident, se soutiennent, ...

Bref, je ne vais pas vous citer tous les points forts de l'équipe, juste ceux que je trouve importants (quant aux défauts de l'équipe, eh bien, si je suis encore ici, c'est que ça devrait aller... du moins tant qu'on ne parle pas du ménage 😈 - disons qu’il nous arrive de trouver des tasses avec une forme de vie à l’intérieur…).

Faire partie de l’équipe MerciYanis, c’est pouvoir :

🤝 Bénéficier de l’aide des autres.

L’entraide est une qualité prédominante chez beaucoup de membres de l’équipe MerciYanis. Ce qui me rassure au quotidien, c’est de savoir que je peux compter sur quelqu’un en cas d’urgence ou de difficulté sur une tâche. Nous ne cherchons pas à nous appuyer les uns sur les autres pour nous reposer, mais plutôt à nous rassurer en sachant que nous ne sommes pas seuls et que nous pouvons compter sur nos collègues.

🎉 Partager des moments ensemble.

Nous organisons régulièrement des activités variées au sein de l’équipe, comme des matchs de badminton, des parties de pétanque, des afterworks ou des restaurants. Ces activités renforcent la cohésion d’équipe et nous permettent de décompresser et de passer du temps ensemble en dehors du contexte de travail.

👩‍💻 Travailler en autonomie.

En général, même si tout est mis en place pour respecter les délais de chaque projet, nous nous sentons autonomes et libres. Nous avons confiance les uns envers les autres pour avancer sur nos sujets et demander de l’aide en cas de blocage. De plus, nous sommes libres d’organiser notre journée comme nous le souhaitons (bien sûr dans la mesure du possible) tant que le travail derrière est fourni.

📖 Avoir droit à la transparence sur divers sujets.

Aujourd’hui, toutes les informations sont partagées, que ce soient les salaires de chacun, la situation financière de l’entreprise, les processus à améliorer ou à abandonner, etc. Cette transparence et cette franchise nous aident à mieux comprendre la situation au quotidien, que ce soit celle de l’entreprise, de l’équipe ou d’un individu en particulier. Cela renforce également notre sentiment d’appartenance à l’équipe et évite les non-dits qui pourraient créer des tensions.

👂 Être force de proposition.

En plus d’être transparents les uns envers les autres et de pouvoir échanger des feedbacks, nous avons la possibilité de proposer des idées sur n’importe quel sujet. Chacun peut exprimer son avis et ses sentiments sans crainte de jugement, et ce quel que soit son poste. Ici, tout le monde a le droit à la parole.

La petite conclu 📖

Ça fait bizarre de se dire que lorsque je suis arrivée, nous n’étions encore que cinq et qu’aujourd’hui nous sommes 21, que nous avons changé de locaux deux fois déjà et bientôt trois.Même si la dynamique de l’équipe a quelque peu changé depuis ses débuts, je suis fière d’en faire partie, et j’espère y rester encore longtemps pour qu’on continue ce projet ensemble.

J’espère qu’à travers cet article, j’ai pu vous montrer un peu de MerciYanis.

Si vous voulez en voir encore plus, vous pouvez nous suivre sur LinkedIn et/ou sur Instagram !

Et si des personnes intéressées par un poste chez nous passent par là, j’espère vous avoir convaincus de vous joindre à nous ☺️

Allez, on se voit au prochain article 👋

Proposez des locaux sains, sûrs, agréables et durables grâce à MerciYanis.

Demander une demoDécouvrir MerciYanis

Découvrir nos autres articles

Vacances, JO 2024 : Comment gérer efficacement son bâtiment | MerciYanis
Vacances, JO 2024 : Comment gérer efficacement son bâtiment
15.7.2024

par

Alexia Benhaim

Découvrez nos conseils pour une gestion optimale de votre bâtiment cet été, en période de vacances et des Jeux Olympiques 2024, avec des stratégies pour la maintenance, l'efficacité énergétique, et le bien-être des collaborateurs.

Découvrir
Digitalisation de la propreté : comment accompagner les agents ? | MerciYanis
Digitalisation de la propreté : comment accompagner les agents ?
8.7.2024

par

Laura Belmonte

Découvrez comment la digitalisation transforme le secteur de la propreté et améliore la Qualité de Vie au Travail (QVCT) des agents grâce à des outils numériques innovants et des formations spécialisées.

Découvrir
L'impact de la restauration saine en entreprise sur la QVCT | MerciYanis
L'impact de la restauration saine en entreprise sur la QVCT
17.6.2024

par

Laura Belmonte

La restauration en entreprise est bien plus qu'une simple commodité : elle est devenue un véritable levier pour améliorer la Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT). À l'occasion de la semaine de la QVCT, découvrez comment des pratiques innovantes et durables en matière de restauration peuvent révolutionner l'expérience de vos collaborateurs en entreprise.

Découvrir